{Instagram} Inspiration #zérodéchet

Voici cinq comptes inspirants sur Instagram de personnes qui suivent un mode de vie de réduction des déchets. Laissez-vous inspirer par leurs idées et voyez comment vous pouvez vous aussi faire quelques petits gestes simples. Sinon, retrouvez-moi sur mon compte Instagram!

Lokoum // lokum A photo posted by Elif Erdem (@elifguiliguili) on

  Happy Monday all! Yesterday’s haul from my favorite store @Rainbow_Grocery includes bulk ravioli, rice and whole wheat pasta, cat food, olive oil and laundry detergent plus the usual staples like flour for #sourdough bread, oats for granola (going to try making it in the solar dehydrator this week) and sugar for #kombucha. I also grabbed some #local produce in my cloth bags. #bulk #bulkisbeautiful #plasticfree #zerowaste #organic #realfood #jars #foodinjars   A photo posted by Anne-Marie Bonneau (@zerowastechef) on Beep beep! My #homemade #yoghurts are done! The machine only came with 6 jars with lids, so I filled some empty store bought #yoghurt #jars to add to the batch. No need to buy overpriced extras, they work just as well, they just don’t have lids. ~~ Beep beep! Mes #yaourts #faitmaison sont prêts ! La machine n’est livré qu’avec 6 #pots avec couvercle, alors j’ai rempli des pots #lalaitiere vides à ajouter avec les autres. Pas besoin d’acheter des pots supplémentaires, ceux-là semblent marcher aussi bien, c’est juste qu’ils n’ont pas de couvercles. ~~ #reuse #reutiliser #cuisinart #goingzerowaste #zerowaste #zerodechet #yoghurtmaker #yaourtiere A photo posted by @goingzerowaste on

 

Le déodorant DIY {J’ai testé}

Dans la série, je ne suis pas bonne pour inventer des recettes de produits dans le cadre de ma réduction de déchets et je n’ai pas le temps de faire la popote de bicarbonate et autres huiles pour trouver LE mélange, je l’assume totalement. Par contre, quand certaines offrent déjà des solutions testés, éprouvées, revues et corrigées, et bien, moi j’aime bien. Non, j’aime beaucoup! Alors, quand Les Trappeus.es m’offrent une série de recettes de produits de beauté (et autres), moi je dis bravo. Vous venez d’une de me faire gagner du temps et des neurones et en plus, vous m’aider dans mon processus. Alors quand une copine m’a refilé le lien de la recette de déodorant DIY, ni une ni deux, je me suis dit pourquoi pas?

dédorant diy

Le déodorant DIY que tu prépares dans ta cuisine

Une chose que j’ai bien retenu de mon cours chez Coop Coco, c’est que les cosmétiques, c’est de la chimie et que la chimie c’est un peu de la cuisine (ou inversement, bref!). Et le constat premier : c’est que ce n’est pas si compliqué car nous avons tous le nécessaire dans notre cuisine pour fabriquer un grand nombre de cosmétiques. Et comme les matières premières figurent en grande partie dans nos placards d’épicerie, et bien ce n’est pas toujours très compliqué.

J’ai testé et validé depuis le mois de décembre la recette du déodorant crémeux qui ne fond pas en été des Trappeuses. Pour moi, il fonctionne très bien. Je n’ai encore aucune allergie au bicarbonate (je surveille tout de même, comme c’est indiqué dans les commentaires). J’utilise plutôt de la cire d’abeille blanche car elle laisse moins de traces jaunes sur les vêtements clairs.

Verdict

Mon avis? Depuis 8 mois, je n’ai pas eu de véritables problèmes, du genre mon déo m’a lâché je ne bouge plus. Bon, peut-être qu’avec la canicule, on est limite, mais même avec un déodorant très/trop chimique du commerce, même avec un bio du commerce, il n’y avait pas grand chose qui y faisait. Mon chéri l’a aussi testé, aucun problème, mais lui n’aime pas trop l’effet du bicarbonate qui fait que les aisselles de ces TShirts durcissent un peu. Mais moi je n’ai pas ce problème.

Bref, l’essentiel, c’est que ce déodorant DIY ne me trahisse pas. Et moi, j’en suis pleinement satisfaite. Si vous voulez vous lancer pour voir s’il vous convient, essayez-le en petite quantité. Mais, merci Les Trappeus.es!

Les 4 vies d’une brosse à dent en bambou

De nombreux blogueurs et blogueuses en parlent, la salle de bain est une des pièces où règne le plastique. Ce fut étrangement, une des premières pièces dans laquelle j’ai jeté mon dévolu très rapidement pour la désencombrer. Peut-être de l’avoir refaite avec moins de rangement à l’automne dernier y a fortement contribué. Je voulais une pièce plus légère, j’ai donc remplacé le cabinet par un meuble suspendu, mais j’y ai perdu de l’espace de rangement. Et pourtant, mes deux tiroirs ne débordent pas. Et puis, il y a eu les savons qui ont remplacé les flacons de plastique, et puis il y a eu les shampoings en vrac ou en pain, quand ce n’est pas la technique du no-poo avec le bicarbonate et le vinaigre de cidre, et puis, j’ai enfin trouvé mes nouvelles brosses à dent.

brosse à dent en bambou

Finalement, j’ai trouvé dans ma boutique de produits ménagers écolo – et de vrac – Maison Écolonet dans Petite-Patrie des brosses à dent en bambou de la marque Woobamboo. Je viens de passer au travers d’un cycle de vie complet pour plusieurs brosses à dent dans la famille et elles passent le test.

Ma brosse à dent en bambou est compostable

J’avoue avoir été un peu déçue de trouver un emballage plastique sur le produit à l’achat, mais je me suis un peu reprise en lisant que leur emballage est recyclable et fait de plastique recyclé. Cependant, le bambou étant un végétal poussant très rapidement, c’est une ressource intéressante. La texture du manche surprend lors du premier brossage de dents, mais on s’habitue et je ne changerais plus pour rien au monde (bon peut-être, un oubli de la brosse à dent lors d’un prochain déplacement).
Bref, le bambou vient de Chine et elle est fabriquée aux États-Unis : fabrication, utilisation, recyclage et compostage, c’est une formule plutôt gagnante si on la compare au cycle de vie d’une brosse à dent en plastique qui finit directement dans la poubelle.

J’ai même poussé jusqu’au bout le cycle de la brosse en arranchant les poils pour les mettre au recyclage, tandis que le manche prenait la direction du bac à compost. Et vous savez quoi? Une petite pince et le tour est joué. Mais, si vous êtes créatif, je suis certaine que vous pourriez leur trouver de nouvelles vies, comme pourquoi pas en faire un outil de jardinage ou trouver une idée de bricolage pour les enfants?

brosse à dent en bambou

Les brosses sont disponibles en différentes couleurs, ce qui est très pratique pour que tout le monde retrouve la sienne dans la salle de bain. Elles sont toutes douces et toutes mignonnes dans la salle de bain. Ici, c’est approuvé et adopté par toute la famille et c’est en plus un petit geste extrêmement simple à mettre en place pour réduire ses déchets, ce qui fait de cette solution une solution doublement gagnante.

Et le dentifrice dans tout ça?

Et pour avoir des dents encore plus belles et le plus zéro déchet possible, vous pouvez réfléchir à un dentifrice maison. CEPENDANT, avant de vous lancer dans le dentifrice 100 % bicarbonate ou huile de noix de coco, je vous recommande vivement cette lecture de Tendances radis qui a vraiment analysé la question avec l’aide de son dentiste. Cela ne s’applique pas à tout le monde. Alors, vu que la santé dentaire est inégale à la maison et pour ne pas démultiplier les dentifrices, j’ai choisi le menthe-citron de Druide qui laisse vraiment la bouche toute fraiche avec ma brosse à dent en bambou! Le dernier point qu’il me reste à voir, c’est la question de l’apport ou non en fluor sachant que l’eau de Montréal n’est toujours pas fluorée et que je ne me suis pas encore faite mon idée sur la question.

 

Une climatisation écolo : rafraichissez-vous!

Le gros du pic de chaleur a beau être passé, les prochaines journées n’en seront pas pour autant moins fraîches. Comme chaque été, mais comme chaque hiver a ses bordées de neige, nous avons droit à une canicule. On est d’accord, il fait chaud, mais cela ne dure pas des jours et des semaines. Depuis 5 ans et demi, j’ai connu un été très chaud en continu, celui où bien sûr j’étais enceinte et durant lequel j’ai accouché – le seul jour de pluie, bien évidemment pour me faire mentir!

climatisation ecolo

Nous n’avons jamais eu de climatisation : même pas durant mes 24 ans en Provence chez mes parents, encore moins durant 6 ans dans la fournaise estivale d’Athènes et guère plus depuis que nous sommes à Montréal. La raison : à Athènes, nous étions étudiants-jeunes professionnels et nous n’avions pas les moyens d’en acheter une ; à Montréal, nous n’en avons toujours pas fait l’achat car les jours de canicules sont courts… Bon d’accord, sauf l’été de ma grossesse! Bref,  nous demandons toujours si l’investissement en vaut la peine pour une semaine par été sachant que jusqu’à 27 degré dans la maison, nous sommes encore confortables.

Donc, quand le week-end dernier, il a fait plutôt chaud avec un 29-30 degrés dans le salon, je me suis rapidement souvenu des techniques utilisées durant mes étés athéniens, quand il faisait 40 degrés et plus dans l’appartement, que je n’avais pas d’autre choix que de travailler à l’ordinateur – il fallait bien finir cette thèse – et que je m’enfermais volets fermés toute la journée pour me couper de la chaleur (au mieux, tout est relatif à 40 degrés), que je vivais en maillot de bain, assorti d’une douche froide aux deux heures (avec un petit clin d’oeil à Marie Noelle et son projet #JeSuisBelle). Il faisait tellement chaud que le thermosifono (le chauffe-eau) n’avait pas besoin d’être enclenché, l’eau chauffait toute seule dedans avec la température ambiante! Bref, vous l’aurez compris, nous avons développé des techniques de survie. Celles qui fonctionnaient le mieux étaient : la combinaison des ventilateurs associés à un pouch-pouch à eau et le fameux drap fin mouillé accroché devant une fenêtre.

Climatisation écolo : mouillez un drap !

Et bien ne rigolez pas, cela ne refroidit pas une pièce, mais la rafraîchit et nous donne une impression plus supportable. Quelle ne fut pas ma surprise de (re)découvrir cette technique de grand-mère de climatisation écolo dans les chroniques du blogue de la Fondation David Suzuki! Mon lange en mousseline d’Aden & Anaïs a retrouvé très rapidement une nouvelle vie ces derniers jours : bien mouillée, je l’ai pendu devant la porte-patio de la chambre d’Éloïse et hop, j’ai laissé ventilé. À peine un quart d’heure plus tard, le couloir et le bureau était bien plus frais! Comme quoi, c’est facile, rapide et relativement efficace pour une climatisation écolo!

Bien évidemment, ces technologies évoluées nécessitent tout de même un peu d’entretien… remouiller régulièrement le dit drap ou tissu.

Et pour vos petites soifs?

Et si vous voulez vous rafraichir davantage, Bernard Lavallée, le nutritionniste urbain, vous partage quelques recettes de boissons pour s’hydrater! Moi j’ai un penchant pour le thé glacé ou les eaux aromatisées aux fruits (fraises, citron, menthe, basilic).

DIY couture | Des idées cadeaux pour les petits

En mai, j’ai décidé que je prenais du temps pour moi, pour faire des choses qui me font envie. Je ne vous cache pas que dans ma todo liste, la section couture est toujours pleine, surtout quand j’ajoute dans mon tableau Pinterest – DIY | Couture de nouvelles idées de création chaque semaine. Bref, cette liste ne désemplit guère. Et comme les activités manuelles créatrices sont excellentes pour se recentrer sur soi même, la couture a été une source d’exutoire ces dernières semaines. Avouons-le, créer quelque chose de ses mains pour soi, ou pour gâter quelqu’un a un petit quelque chose de gratifiant.

Alors, quand on m’a proposé de me prêter la machine à coudre et brodeuse INNOV-IS NQ 3500 de Brother, je n’ai pas réfléchi longtemps! Bien que j’ai eu un peu peur de la bête quand j’ai entendu brodeuse et 290 points intégrés, sans compter la possibilité d’intégrer des points personnalisés via un port USB. Bref, cela me semblait un gros monstre, mais je me suis lancée… j’avais justement une longue liste de cadeaux à confectionner !

Idées cadeaux pour petits

Idée cadeau #1 Courtepointe pour bébé

Quand j’ai le temps, j’aime faire des cadeaux personnalisés à mes amis pour leurs enfants. Justement, à l’automne dernier, un couple d’amis à nous a eu une petite fille. La seule demande que j’avais faite à la maman était son choix de couleur de prédominance. J’avais en-tête l’idée de réaliser ma première courtepointe.

Le plus difficile, fut non pas l’assemblage, mais le choix des tissus : 5 tissus différents, sans compter la bordure non l’envers. Pour cela, mon lieu de prédilection demeure sans conteste la boutique l’Effiloché sur la Plaza St-Hubert. Ensuite, j’ai trouvé quelques tutoriels très bien faits sur Pinterest afin de me décider de la technique retenue. Le tutoriel de Palily m’a beaucoup inspirée et aidée – je vous conseille de suivre son pas-à-pas très détaillé. J’ai fait quelques modifications, comme l’assemblage de la bande de contour que j’ai monté moi-même (la largeur du tissu est en 110 cm, il me fallait des bandes plus grandes) ou la doublure en polaire (et non en bambou bio ou doublure en laine) pour la simple et bonne raison que j’avais encore assez de restants de tissus dans mon stock personnel (une manière d’être zéro déchet, j’ai puisé dans mon stock existant).

J’ai surtout profité d’avoir la machine brodeuse pour personnaliser la couverture sur l’endos en brodant le prénom de la demoiselle sur un tissu coordonné, inséré sur un toile de coton pour jouer avec les contrastes (d’ailleurs la toile de coton vient d’une taie d’oreiller recyclée qui ne me servait plus, encore une fois on « réutilise », un des 5 R de l’idée zéro déchet!).

Pour le montage, j’ai d’abord assemblé le dessus avec la doublure que j’ai fixé, puis j’ai monté le dessous. J’ai fait des multitudes de points de couture pour se rapprocher d’un effet matelassé, mais surtout, pour que l’ensemble reste bien fixe et ne bouge plus.

Et pour offrir le tout, rien de mieux qu’un simple ruban – lui aussi récupéré d’un ancien cadeau, fort probablement! Une fois pliée, la couverture n’est pas trop encombrante, la taille idéale pour les premiers pique-nique au parc de la demoiselle!

Idée cadeau #2 Petits sacs à dos de voyage

Avec l’été qui s’en vient, les enfants aiment bien amener leurs jouets en promenade, ou comme la mienne, avoir son propre sac pour aller faire les courses. En m’inspirant en partie de mes sacs à vrac, j’ai repris un tutoriel que j’aime beaucoup. Au début du mois de juin, une des copines de ma fille, fêtait son anniversaire. Alors, je me suis lancée dans un cadeau 100 % zéro déchet et 100 % recyclé. Je lui ai concocté un petit sac personnalisé pour qu’elle aussi ait le sien pour ses vacances d’été. J’ai encore pigé dans ma fameuse taie d’oreiller en toile de coton épaisse et dans mes restants de couture pour la décoration. J’avais en plus le bon coordonné en fil, donc pas besoin d’en acheter un nouveau!

Le sac se fait très vite en suivant le pas-à-pas de Manucré@. J’ai décidé de profiter d’avoir la machine brodeuse pour le personnaliser entièrement. Forcément, j’ai dû passer plus de temps à me décider du motif à utiliser sur la INNOV-IS NQ 3500, qu’à faire les décorations, parce que bon, passer au travers des 173 points de broderie, c’est long et j’ai hésité longtemps. Finalement, les petites abeilles m’ont rappelé certains motifs de décoration de ma chère Provence natale et étaient parfaites pour une petite fille.

Résultat, une heure plus tard, j’avais un magnifique petit sac à dos, qui plus est, ne prend pas de place pour le glisser dans une valise pour les vacances !

Ce modèle de sac est tellement facile à faire et comme il me restait encore bien assez de toile de la taie d’oreiller (j’ai réutilisé au maximum!), que je me suis lancée dans la réalisation d’un sac identique que je réserve pour ma fille pour ses vacances et son anniversaire cet été! Et comme ma demoiselle aime beaucoup Mickey et que la brodeuse vient avec 35 motifs Disney, je lui ai aussi personnalisé son sac pour lui faire une belle surprise!

IMG_6704

D’ailleurs, en vidéo, vous verrez comme c’est finalement extrêmement facile de faire de la broderie avec cette bête machine, moi qui en avait un peu peur au début! Une bonne lecture du manuel et c’est ultra simple!

Innov-IS NQ3500D

Malgré que ce texte soit sponsorisé, les opinions et les écrits sont les miens et ne reflètent pas Brother Canada.

PS: Si vous êtes curieux, Marie Noelle d’Une vie marginale et heureuse s’est lancée dans d’autres essais avec la même machine, je vous invite à les découvrir.

Retomber en enfance et construire son appareil photo

Petite, je passais des heures à construire des engins avec les Meccano®. Alors, quand j’ai vu dans ma boutique photo préférée – celle sur la rue St-Hubert – le kit Konstruktor de Lomography, mon âme de petite fille a ressurgi en un rien de temps! Mon amoureux m’a donc offert 2 heures de petits bonheurs un après-midi ensoleillé où j’ai retrouvé toute la curiosité que j’avais à assembler les Meccano®.

Konstruktor

L’appareil est très simple : un 35 mm, une lentille 50 mm qui ouvre à f/10, visée supérieure, beaucoup de plastique, mais c’est super trippant de se demander si le tout va fonctionner, si l’on a bien assemblé le déclencheur. Deux heures plus tard : mon appareil était opérationnel. Les premiers résultats des tests sont à venir. En attendant, il trône fièrement au côté d’une récente acquisition : mon Bronica SQ-Ai. Mais lui, c’est une autre histoire que je vous conterai prochainement.

Un exemple parfait de « je prends du temps pour moi »!

Détails : Lomography | Konstruktor F.

Cet article n’est nullement sponsorisé, j’ai véritablement eu le coup de coeur pour le produit lorsque je l’ai vu dans la boutique. Et j’avoue, je confesse, il y a du plastique, mais les emballages étaient recyclables.